Le saïdi : musique, danse et région d’Égypte

Ce que l’on appelle le Saïd désigne la Haute-Égypte, dans le sud du pays.

Louxor, Assouan et Assiout (pour n’en citer que quelques unes) sont des villes du Saïd. Plus ancrée dans les traditions et moins riche que la capitale du Caire, la fierté et l’authenticité sont des caractéristiques fortes de l’esprit de cette région.

La musique traditionnelle est composée avec 3 instruments : le mizmar (instrument à vent), le tabla baladi (percussion), et la rababa (instrument à corde).

Photos de droite et gauche : Musée de l'IMA à Paris. Photo du centre : magasin Sons de l'Orient à Paris 2021.
Photos de droite et de gauche : Musée de l’IMA à Paris 2021. Photo du centre : magasin “Sons de l’Orient” à Paris, en 2021.

Une ghawazi, danseuse traditionnelle de la région, issue à l’origine des familles de migrants de l’Inde, accompagne cet ensemble musical avec ses cymbales, danses et chansons, lors de fêtes et célébrations.

Une des grandes, et malheureusement dernière, danseuses ghawazi du Saïd est Khairiyya Mazin. Dans cette vidéo, on y observe la danseuse ainsi que 4 joueurs de mizmar et un joueur de tabla baladi.

Un autre art de la région du Saïd est le tahtib. C’est un art martial masculin pratiqué avec de grands bâtons, qui va inspirer Mahmoud Reda pour la création du folklore théâtralisé, que nous appelons le saïdi. Ci-dessous, une vidéo explique plus en détail cet art martial ancestral.

Ci-dessous, une vidéo de la troupe de Mahmoud Reda, en performance de saïdi : folklore théâtralisé. La musique y est réinterprétée et ne correspond plus à l’instrumentalisation typique de Haute-Égypte.

Des tableaux de scènes paysannes en robes traditionnelles avec bâtons et cannes, sont également tournés auparavant, dans les années 1930-1960, par les grandes danseuses de l’âge d’or dans les films du cinéma musical égyptien, en références à ces populations de Haute-Égypte. Dans la vidéo ci-dessous, comme dans tous les films de l’âge d’or, la musique est particulière à l’époque et aux comédies musicales, non à la région du Saïd.

Actuellement, dans le monde de la danse, en Égypte comme dans celui de la scène occidentale, une chorégraphie ou improvisation saïdi, avec canne, ou cymbales, est un classique du set de la danseuse orientale (raqs sharqi) ! Ci-dessous, la danseuse égyptienne Sahar Samara et ses danseurs, au Caire en 2019.

Gardons toutefois à l’esprit qu’une danse “orientale” accessoirisée avec une canne ou un bâton n’est pas forcément à appelée saïdi. Il y a aussi une spécialité de danse libanaise avec une canne très fine et différentes danses sociales masculines, au Maghreb comme au Moyen-Orient. Sans compter toutes les fusions et fantaisies orientales, telles que dans le show Bal Anat, par exemple. Afin d’être appelée saïdi, la danse doit avoir une connexion avec cette culture de Haute-Égypte, que ça soit par la musique, la tenue, ou l’interprétation.

Autre exemple pour l’analyse : cette chorégraphie créative de la team d’Aum-Tribal-Aum, par ses mouvements aériens et le choix du costume, fait partie de la catégorie fantaisie orientale avec canne, car elle ne reflète pas l’esprit du saïdi égyptien.

Saïdi est aussi le nom d’un rythme, également appelé “masmoudi maqloub”, mais ce sujet sera traité dans un prochain article. 😉

Voilou voilà, j’espère que vous en aurez découvert un peu plus sur les origines du “style saïdi” en raqs sharqi, et qu’il vous aura donné envie d’en savoir plus sur la diversité de la culture égyptienne.

En plus des liens insérés dans l’article, voici quelques recommandations, si vous désirez approfondir vos découvertes :

  1. Wikipédia, ça va sans dire, 😉
  2. L’exposition du musée de l’Institut du Monde Arabe, à Paris,
  3. Le livre Musiques d’Égypte, par Frédéric Lagrange,
  4. Les interviews en anglais/arabe de Khairiyya Mazen, réalisées par Yasmina Ramzy,
  5. Le site de Badriya en anglais sur l’âge d’or du cinéma musical égyptien,
  6. Une danseuse qui se spécialise dans le style saïdi en raqs sharqi, et avec qui j’ai eu le plaisir d’avoir cours, est Vanessa of Cairo. N’hésitez pas à la découvrir !
  7. Et si vous cherchez des instruments de musique à acheter sur Paris ou online, le site du magasin “Sons de l’orient”.

3 thoughts on “Le saïdi : musique, danse et région d’Égypte”

  1. Pingback:L'Assiout / Assuit | Aum Tribal Aum

  2. Pingback:Le Set de la danseuse | Aum Tribal Aum

  3. Pingback:Bonjour tout le monde ! | Aum Tribal Aum

Comments are closed.